What is espriassic animosity? What about racism … Qu’est ce que l’animosité espriassique ? Quid du racisme…

Le racisme est aujourd’hui un terme fourre tout qui sert à insulter les gens que l’on n’aime pas (donc en fait, les personnes qui traitent de raciste quelqu’un d’autre font la même chose qu’ils reprochent à cet autre personne, bref les gens sont des abrutis des médias de masse. Alors pourquoi doit-on parler « d’animosité espriassique » ?

A l’origine « le racisme » exprime l’idée que des civilisations se pensaient comme supérieures à d’autres au 19ème siècle. Or, ne pas aimer quelqu’un, son voisin, son chat, son chien ou sa voiture etc, cela s’appelle de l’animosité espriassique. Cela fait parti de la nature humaine et participe de tout, guerre, amour, progrès, évolution, déménagement, etc etc….

Donc arrêtez de dire qu’un tel ou un tel est raciste si en fait il ne vous aime pas par ce que vous l’importunez ou que votre comportement lui déplait… cela est naturel. Il existe en plus un amalgame entre xénophobie et racisme. La xénophobie (peur de l’étranger) peut aussi être en lien avec l’animosité espriassique. Il existe ainsi des gradients d’animosité en chacun de nous. Certains sont plus ouverts que d’autres tout simplement.

Cette animosité pourrait aller d’un individu type « hipi baba cool super open » au personnage reclus et renfermé sur sa culture pour différentes raisons, entre ces deux extrêmes il existerait tout un gradient de potentiel d’animosité naturelle qui peut s’exprime envers n’importe qui et n’importe quand : famille, voisinage, voiture, train, vacances, travail, voyages….etc etc…quelle que soit l’origine ethno-sociologique !

Donc je répète il n’existe pas à proprement parler de racisme, comme on l’entend chez les moutons de panurge écervelés et incrédules qui s’insultent quotidiennement de la sorte, mais seulement un principe d’animosité espriassique de circonstances inhérent à l’espèce humaine du fait de sa diversité comportementale ou espriassique.

Bien entendu les médias de masse aiment opposer les gens entre eux pour mieux les contrôler en attisant l’idée du racisme pour faire que certains groupes anthropiques en attaquent d’autres sous couvert de ce prétexte ridicule et galvaudé, tout en appliquant au passage la même chose qu’ils reprochent aux autres : le serpent qui se mord la queue, et tout en faisant croire que l’animosité espriassique n’a pas lieu d’être dans l’absolu.

Désolé mais si je ne t’aime pas pour certaines raisons qui conditionnent ma raison d’être et de penser je vais pas me forcer à t’aimer bien au contraire. Si mon voisin me réveille à trois heure du matin, c’est sur qu’il va y avoir un problème majeur dans l’immeuble en lien avec l’animosité espriassique. Tout le monde fonctionne de cette manière…CQFD A bon entendeur

Elran Valceka

Copyright 2021

Racism today is a catch-all term used to insult people you don’t like (so in fact, people who call someone else a racist are doing the same thing they blame them on. that other person, in short people are mass media jerks, so why do we have to talk about « espriassic animosity »? Originally « racism » expresses the idea that some civilizations thought of themselves as superior to others in the 19th century. However, not loving someone, their neighbor, their cat, their dog or their car, etc., is called espriassic animosity. It is part of human nature and is part of everything, war, love, progress, evolution, moving, etc etc…. So stop saying that such and such is racist if in fact they don’t like you because you bother them or your behavior does not displease them … that’s only natural. There is also an amalgam between xenophobia and racism. Xenophobia (fear of strangers) can also be linked to Esperanto animosity. So there are gradients of animosity within each of us. Some are simply more open than others. This animosity could range from an individual type « hipi baba cool super open » to the character reclusive and withdrawn from his culture for different reasons, between these two extremes there would exist a whole gradient of potential of natural animosity which can be expressed towards n anyone and anytime: family, neighborhood, car, train, vacation, work, travel… .etc etc… whatever the ethno-sociological origin! So I repeat there is no such thing as racism, strictly speaking, as we hear in the headless and incredulous panurge sheep who insult each other daily in this way, but only a principle of espriassic animosity of the circumstances inherent in the human species because of its behavioral or espriassic diversity. Of course the mass media like to pit people against each other in order to better control them by stoking the idea of ​​racism so that certain anthropogenic groups attack others under the guise of this ridiculous and overused pretext, while applying the same way in passing. something they reproach the others: the snake which bites its tail, and while making believe that the espriassic animosity does not have to be in the absolute. Sorry, but if I don’t love you for some reason that conditions my reason for being and thinking, I’m not going to force myself to love you on the contrary. If my neighbor wakes me up at three in the morning, then there is going to be a major problem in the building related to the espriassic animosity. Everyone works this way… CQFD A good hearer