Qu’est ce que l’espace-temps ?

La notion d’espace-temps unique et globale semble quelque peu obsolète. Je parlerais davantage de trame de transformation qui serait un référentiel absolu. Les notions d’éther  (ancienne) et d’espace temps (moderne/Einstein), manque d’une dynamique intrinsèque dans leur acceptation première ainsi que de subdivisions infractives et proactives déterminantes.

En effet, il semble bien,  que « l’espace-temps » ne soit rien d’autre qu’une trame de transformation de matière et d’énergie ou matiergie (contraction).  Une sorte d’éther dynamique qui influence l’évolution et l’action de la gravité. Les deux existent en même temps. Ce sont des artifices de calculs qui font croire que la gravité est seulement dépendante de cet éther nouveau. Or la Nasa a utilisé les équations de Newton pour envoyer les hommes sur la lune et non celles d’Einstein. La relativité générale c’est bien beau mais les interprétations sont douteuses d’autant qu’il n’y avait toujours pas été vu que la thermodynamique est scindée en deux modes de transformation : l’un infractif (primitif) et l’autre proactif (organismes). Ainsi, il existe des « espaces-temps » de plusieurs catégories selon ces deux modes de transformation. Tout une typologie existe en ce sens.

En fait il existe plusieurs catégories de trames « d’espace temps » en fonction de leurs « contacts » espriassique ou anthropique. Par exemple : Le fond diffus cosmologique et la terre sont respectivement les deux entités d’espace temps les pus opposables dans cette typologie. La terre  » un espace temps » ou « une trame de transformation » pleinement anthropique (potentiellement maximale) et le fond diffus cosmologique est une trame de transformation anthropique la plus minimale possible donc avec un potentiel le plus réduit possible voir uniquement conceptuel. Entre ce deux extrêmes, il y a toute une typologie des trames de transformation en fonction du degré d’intervention physique et conceptuel anthropique. La liste est dans mon ouvrage Les trois clés de l’univers. 

Elran Valceka

Copyright France 2020