The shadow and the ant – L’ombre et la fourmi

Lorsque je vois avancer une fourmi et son ombre, je contemple deux choses : la créature grandiose universellement multiforme dotée d’un « programme organe » ou prorgarne* hors du commun ordonnant l’intention de mouvements volontaires : l’esprias* ; et son ombre, le processus inéluctable et dominateur le suivant simultanément à la trace tel l’effet direct et omniscient de la transformation de la matiergie* générale ; l’un baignant dans l’autre et se côtoyant sans cesse.

Pour le pire et pour le meilleur, la fourmi et son esprias, suivie d’une ombre révélant l’indifférent processus primitif à l’origine de tout, du confins des univers les plus inhanthropiques* aux univers quantiques les plus inextricables, illustrent à eux deux la parfaite dichotomie et complémentarité des deux modes de la tme générale, l’un avec esprias l’autre sans esprias.

Pourquoi si le titre était  » la gravité et la fourmi » n’y aurait-il qu’un verbe à changer dans ce texte ?

*Matiergie : néologisme signifiant une contraction à la fois sémantique et physique de la matière et de l’énergie qui ne sont qu’une seule et même chose (cf E=mc²).

*Esprias : programme de transformation de la matiergie propre aux organismes vivants.

Elran Valceka

Copyright France 2020

  • néologismes

When I see an ant advance and its shadow, I contemplate two things: the universally multifaceted grandiose creature with an extraordinary « organ program » or prorgarne * ordering the intention of voluntary movements: the esprias *; and its shadow, the inevitable and dominating process follows it simultaneously to the trace such as the direct and omniscient effect of the transformation of the general matter; one bathing in the other and constantly coming together.

For the worse and for the better, the ant and its esprias, followed by a shadow revealing the indifferent primitive process at the origin of everything, from the confines of the most inhanthropic universes * to the most inextricable quantum universes, illustrate to them both the perfect dichotomy and complementarity of the two modes of the general tme, one with esprias the other without esprias.

Why if the title were « gravity and ant » would there be only one verb to change in this text?

* Matiergie: neologism signifying both a semantic and physical contraction of matter and energy which are only one and the same thing (cf. E = mc ²).

* Esprias: programme for the transformation of the matter specific to living organisms.

Elran Valceka

Copyright France 2020

neologisms