« Il y a ceux qui réussissent, et ceux qui ne sont rien ! »

Que signifie cette pensée prononcée par une énième marionnette à l’Élysée depuis de Gaulle ? Cette classification sociale à l’emporte-pièce semble aussi absurde que la présence de cette personne à cette fonction. Cette phrase ne trahit-elle pas à elle seule la prégnance du capitalisme de l’Hédonisme, de la Médiocrité et de l’irrespect au plus haut sommet des fonctions de notre pays ? Où va t-on ? Que voulons nous ? Que sont devenues les valeurs de progrès universel ? Un pour tous, tous pour un n’est-il pas devenu dorénavant : un pour un et tous pour rien ? N’est-ce pas l’Humanité qui doit réussir en lieu et place des individus ? L’individualisme est incompatible avec l’immortalité de l’Humanité à travers le progrès des sociétés dans le travail, l’humilité et l’abnégation.

Il y a ceux qui se prennent pour des « présidents » en se dorant la pilule et ceux qui tôt ou tard iront gouter au bonheur du vrai labeur sur des chantiers terrestres et spatiaux pour bien sentir ce que signifie bâtir le futur tous ensemble.